la defense la defense la defense la defense

LES INFOS DU BTP
NORMES ACOUSTIQUES ET REVETEMENTS DE SOL MOQUETTES

REGLEMENTATION ACOUSTIQUE : LA LUTTE CONTRE LE BRUIT, UNE PRIORITE NATIONALE
Aujourd'hui, les architectes, les décorateurs, les prescripteurs doivent répondre à des exigences de plus en plus sévères, surtout en matière de bruit et de sécurité. La normalisation européenne impose de nouvelles méthodes de calcul des indices d'évaluation de la qualité acoustique d'un bâtiment. La moquette est une vraie solution à la réglementation acoustique et vient contrer la pollution sonore rencontrée dans les immeubles qui a un effet négatif sur le bien-être de la population.

moquettes

REDUCTION DE L'IMPACT DE BRUIT
La moquette permet de réduire fortement les bruits environnant : pour obtenir le même effet isolant que procure une moquette, il serait nécessaire de poser 60 cm d'épaisseur de sol dur. La moquette est le revêtement le plus efficace pour amortir les bruits de pas, les chaises traînées sur le sol. Elle absorbe les bruits de voix, les conversations ou la musique, et évite le stress provoqué par un plancher qui craque ou par un carrelage martelé par des talons ! Un atout important lorsque l'on sait que le bruit est dénoncé comme la nuisance principale par la majorité des Français. Ce n'est donc pas un hasard si on retrouve la moquette dans tous les endroits exigeant un certain confort acoustique (salles de cinéma, restaurants, bureaux…).

L'INDICE D'EFFICACITE CONTRE LES BRUITS D'IMPACT : ΔLW EN DB
Cet indice est généralement demandé pour l'isolation entre pièces superposées (habitat, hôtellerie) et dans certaines zones de circulation (hôtellerie). On mesure l'isolement aux bruits d'impact en posant une machine à chocs normalisée sur le plancher du local d'émission et en relevant au sonomètre le niveau sonore dans la pièce située à côté et au-dessous. La performance d'un revêtement de sol est caractérisée par l'indice d'efficacité aux bruits de chocs ΔLw mesuré en laboratoire et exprimé en dB. Il est égal à la différence entre le niveau sonore perçu dans une pièce avec une dalle nue de 140 mm de béton (78 dB) et le niveau perçu sous la même dalle revêtue du produit. La réglementation précise une limite de bruit perçu à 60 dB, cela signifie que toute moquette supérieure à 18 dB convient (sur plancher béton à 78 dB). En rénovation, la règle consiste à remplacer une moquette par un revêtement de performance au moins équivalente au précédent. En effet, les tribunaux ont jugé recevable une plainte concernant le bruit résultant du remplacement d'une moquette par un parquet dans un immeuble (cassation civique de 5/1988) : il est conseillé la mise en oeuvre de mesures comme par exemple isoler le sol avec de la moquette pour atténuer le bruit des pas. Plus ΔLw est grand, meilleure est l'isolation du plancher aux bruits d'impact.

PERFORMANCES COMPAREES DES REVETEMENTS DE SOLS
(BRUITS D'IMPACT SUR LE PLANCHER EN BETON)

moquettes


ABSORPTION DES BRUITS AERIENS
Outre l'absorption des bruits d'impact, les sols textiles possèdent de bonnes qualités d'absorption des bruits aériens. La « durée de vie » d'un son, dans une pièce équipée de moquette, est réduite de moitié par rapport à une pièce à sol lisse.

  • Pour éviter la réflexion des bruits dans les bâtiments, la réglementation française exige la mise en oeuvre de matériaux absorbants de manière à limiter le niveau sonore dans certaines zones de passages. Le seuil usuel requis est d'un coefficient d'absorption ou αw égal à 0,25 dans l'habitat collectif et l'hôtellerie. Cet indice est calculé à partir d'une courbe de coefficients d'absorption αSabine mesurée en laboratoire par bandes d'octaves.
  • La plupart des matériaux de décoration intérieure (plafonds, murs et sols) ont une capacité à réduire la réverbération des sons. L'absorption acoustique globale de l'ouvrage (αw) dépendra de leurs performances respectives. Les moquettes contribuent très largement à la performance d'absorption acoustique. La capacité d'isolation sonore exceptionnelle des moquettes se vérifie particulièrement dans les lieux publics, tels que les bureaux paysagers, les salles de réception et les bibliothèques. Prévoir la pose de moquette dès les travaux de conception permet de réaliser des économies en matière d'isolation acoustique.

LA MOQUETTE EN SALLE DE CONFERENCE

Sans absorbants Dans une salle ordinaire, le bruit produit par le conférencier est amplifié par de multiples réflexions sur les surfaces planes et dures que constituent sol, murs et plafond Avec plafond absorbant Un plafond rendu absorbant ne diminue en rien les bruits à leur source, mais absorbe tous les bruits sans distinction, entre autres le son de la voix du conférencier Avec la moquette La moquette, au contraire, absorbe les bruits à leur source et le plafond peut servir de réflecteur acoustique facilitant l'audition du conférencier au fond de la salle